Différence entre plexiglass et polycarbonate

Qu’est-ce que le polycarbonate

Le polycarbonate est un polymère qui dérive de l’acide carbonique, provenant du composé organique du bisphénol A.

Il s’agit en fait d’un matériau thermoplastique, qui existe depuis les années 30.

La grande transparence et la résistance typiques du polycarbonate permettent de l’utiliser dans de nombreux secteurs, en allant même jusqu’à remplacer le verre classique ainsi que d’autres matériaux d’origine plastique.

Il existe principalement deux types de polycarbonate : le compact et l’alvéolaire.

Le polycarbonate compact est extrêmement transparent, pratiquement comme le verre, mais 250 fois plus robuste et bien plus léger. De plus, il est très résistant et est également un excellent isolant acoustique et thermique.

Le polycarbonate alvéolaire a une structure très particulière car elle se compose d’alvéoles. Cette version est beaucoup moins brillante que l’autre mais résiste aux chocs et aux intempéries. Elle est donc idéale pour les utilisations à l’extérieur.

Les plaques de polycarbonate peuvent également être colorées, pour des exigences des et emplois particuliers.

Alors que le polycarbonate transparent trouve de nombreux emplois dans le secteur du bâtiment, par exemple à la place du verre pour les cloisons, les parois ou les toits, on privilégie celui coloré pour la production d’ameublements et d’objets de design (comme nos chaises), ou bien lorsque l’on veut réaliser une cloison de division garantissant l’intimité tout en laissant aisément passer la lumière.

Les principaux emplois du polycarbonate concernent les secteurs les plus disparates: le bâtiment, l’ameublement, le secteur militaire, l’optique, l’aéronautique, l’électronique et bien d’autres. Grâce à la grande facilité de montage des plaques en polycarbonate, ce matériau est utilisé dans le secteur du bâtiment pour recouvrir les façades des immeubles, pour diviser les espaces intérieurs, pour réaliser des fenêtres, des couvertures et des toitures (courbes et planes).

Dans le secteur optique, le polycarbonate est employé pour réaliser des lentilles et des objectifs pour les appareils photo ainsi que pour les verres des lunettes.

Dans le secteur militaire, il est présent dans la construction des boucliers antiémeute et de gilets pare-balles ; dans le secteur aéronautique, il est employé pour réaliser les hublots d’avions.

Grâce à ses caractéristiques et sa polyvalence, le polycarbonate est également utilisé dans le domaine médical pour la réalisation des équipements de chirurgie cardiovasculaire, des accessoires pour l’enfance et des articles sanitaires comme les aérosols et les biberons.

Qu’est-ce que le verre synthétique

Également dénommé plexiglass, ou poly(méthacrylate de méthyle) abrégé PMMA, le verre synthétique a depuis longtemps remplacé le verre. Il s’agit d’un matériau thermoplastique transparent et résistant obtenu à partir de polymères de méthacrylate de méthyle (MMA).

Dans le commerce, on trouve des plaques de verre synthétique de différentes épaisseurs (normalement de 1 à 30 millimètres) et de différentes couleurs, de manière à les adapter aux diverses situations d’emploi.

Le plexiglass est un matériau souple et facile à modeler ; il peut être thermoformé afin d’obtenir les formes désirées.

Le verre synthétique est extrêmement transparent, plus que le verre, mais moins fragile et par conséquent moins sujet aux ruptures. C’est la raison pour laquelle il est employé dans de nombreux secteurs.

Parmi les emplois les plus particuliers du plexiglass, nous pouvons citer la production de lentilles intraoculaires, d’accessoires orthopédiques, d’articles utilisés en médecine dentaire et autres instruments de médecine esthétique et de radiothérapie.

Le verre synthétique est extrêmement sensible au courant qui le traverse et est un excellent conducteur de lumière.

Sans oublier qu’il peut être recyclé pendant la production grâce à la distillation des déchets qui peuvent être à nouveau polymérisés pour obtenir du nouveau plexiglass.

Qu’est-ce que le verre trempé

Le verre, comme nous le connaissons tous, est un produit dérivant du tamisage du sable de silice, qui est ensuite fondu à des températures élevées dans les verreries.

Le verre trempé subit un passage supplémentaire, dénommé « trempe », au cours duquel il est introduit dans des fours à une température d’environ 640 degrés, suivi d’un refroidissement brutal au moyen de jets d’air.

De cette manière, la plaque de verre trempé durci immédiatement sur son pourtour, en renforçant de manière exponentielle sa résistance et son élasticité, alors que le centre refroidit plus lentement.

Ce processus permet au verre trempé de devenir environ 6 fois plus résistant que le verre normal ; de plus, il résiste 4 fois plus aux chocs et peut être soumis à une chaleur allant jusqu’à 250° C.

Le principal atout du verre trempé, qui lui permet entre autres d’être utilisé dans de nombreux domaines, est sa sécurité. En effet, s’il se casse, les petits morceaux sont émoussés et ne présentent pas de parties tranchantes. Sa sûreté et sa résistance hors pairs permettent son emploi dans de très nombreux contextes comme par exemple les cloisons de division dans les espaces clos, les cabines de douche, les vitrines de magasin, la réalisation de la partieextérieure des immeubles ultra-modernes en verre.

Il est cependant nécessaire de souligner que le verre trempé ne peut plus être retravaillé. Il est donc important que l’usinage et le modelage se fassent avant la trempe.

Différences entre le plexiglass et le polycarbonate

On confond parfois le plexiglass et le polycarbonate mais, même s’il s’agit de deux alternatives à l’emploi du verre, il existe d’importantes différences entre les deux.

1) Tout d’abord les caractéristiques intrinsèques de ces deux matériaux plastiques : le plexiglass a une densité de 1,19 g/cm3, alors que celle du polycarbonate est de 1,2 g/cm3.

Ces deux valeurs sont considérablement inférieures à celle du verre qui est de 2,5 g/cm3.

2) La résistance aux chocs est exceptionnelle pour les deux matériaux.

Bien que le plexiglass et le polycarbonate soient très légers (ils pèsent pratiquement la moitié si on les compare au verre), le polycarbonate résiste mieux aux chocs (250 fois plus que le verre alors que le plexiglass 17 fois plus).

3) Le polycarbonate est souple et il peut être façonné librement, sans risquer de l’endommager, alors que le plexiglass est beaucoup plus rigide et sujet aux ruptures.

4) Une autre caractéristique qui différencie les deux matériaux est la luminosité ou plus précisément la transparence.

Cette caractéristique est particulièrement importante lorsque le polycarbonate et le plexiglass sont utilisés à la place des cloisons ou pour réaliser des toitures qui doivent laisser entrer la lumière dans les locaux.

Le plexiglass est plus lumineux : il a un facteur de transmission de la lumière de 92% alors que celui du polycarbonate est de 88%.

Pour avoir une plus grande transparence, le polycarbonate est traité à l’aide de procédés spéciaux mais avec le temps, il a tendance à jaunir.

5) La résistance et la durée de vie sont incontestables pour tous les deux. Ce qui fait la différence, c’est que lorsque le plexiglass se raye, il peut être soumis à un polissage qui lui permet de redevenir comme avant (il semble neuf) alors que cela n’est pas possible avec le polycarbonate.

Lorsque l’on opte pour les matériaux plastiques comme le plexiglass ou le polycarbonate, il est important de faire son choix en pensant à la sécurité des personnes.

En effet, bien qu’ils soient plus sûrs que le verre en cas de rupture, ils ne sont pas ignifuges ; cependant le polycarbonate est moins inflammable que le plexiglass.

Enfin, du côté nettoyage, le polycarbonate et le plexiglass peuvent être lavés en utilisant simplement de l’eau et du savon neutre et essuyés avec un chiffon doux.

Il est important de ne pas utiliser de produits agressifs vu que les deux matériaux sont sensibles aux agents chimiques et aux solvants.

Agents atmosphériques, rayons UV et agents chimiques

Pour assurer la longévité des matériaux, il est nécessaire de bien connaître les qualités et les défauts du plexiglass et du polycarbonate.

Les intempéries et les produits non appropriés utilisés pour le nettoyage peuvent en compromettre la résistance et les autres caractéristiques.

En ce qui concerne les agents atmosphériques, avant de décider quel matériau choisir, il faut prendre en considération l’emploi que l’on veut en faire. Le polycarbonate est plus souple que le plexiglass et également plus résistant aux chocs et aux intempéries. C’est la raison pour laquelle il est surtout employé à l’extérieur.

De plus, les rayons UV sont leurs ennemis numéro un. Cependant, le polycarbonate jaunit beaucoup plus rapidement s’il est exposé aux rayons du soleil, il tend à s’opacifier sans qu’il soit possible, par la suite, d’y remédier. La seule chose à faire afin d’éviter que le polycarbonate ne s’abîme, c’est de le traiter avec des additifs spéciaux afin de le protéger. Au contraire, le plexiglass, qui peut également jaunir lorsqu’il est exposé aux rayons UV, peut être poli afin de lui redonner ses propriétés initiales.

Pour nettoyer les plaques ou les objets en polycarbonate ou plexiglass, il est conseillé d’utiliser des chiffons propres non abrasifs et de l’eau et, en cas de besoin, du savon neutre (comme le savon de Marseille).

Le polycarbonate craint les esters, les cétones et les alcools, présents dans de nombreux produits d’entretien communs, qui l’opacifient.

Le plexiglass se détériore s’il entre en contact avec des agents chimiques comme l’acétone, l’acétate d’éthyle, le benzol, les phénols et les diluants en général

Différence de prix entre plexiglass et polycarbonate

Ces deux produits sont vendus au poids. Par conséquent, pour comparer leurs prix, il faudrait avoir deux plaques de même poids.

En général, le plexiglass et le polycarbonate coûtent plus cher que le verre mais on les préfère car ils résistent mieux aux chocs et aux intempéries et ils ont une meilleure longévité

A égalité de poids, le polycarbonate coûte plus cher que le plexiglass.

Lorsque l’on achète des feuilles de polycarbonate, il faut cependant toujours en contrôler le poids car les dimensions peuvent induire en erreur.

En effet, même si elles ont les mêmes dimensions, une plaque en polycarbonate alvéolaire est plus légère qu’une plaque en polycarbonate compact.

Bien que le polycarbonate soit plus onéreux que le plexiglass, il est possible d’affirmer que, sur la base de ses caractéristiques, c’est le matériau ayant le meilleur rapport qualité-prix.